» » Blennorragie, urétrite ou gonorrhée : c’est quoi exactement ?

Blennorragie, urétrite ou gonorrhée : c’est quoi exactement ?

Blennorragie, urétrite ou gonorrhée : c’est quoi exactement ?
La blennorragie, la gonorrhée ou aussi appelée « chaude pisse » est une ITS ou Infection Transmissible Sexuellement. En effet, cette maladie est due à une bactérie nommée Neisseria Gonorrhoeae.


Comme de nombreuses IST, l’urétrite a commencé à se développer depuis 1998 en France. La blennorragie touche généralement les hommes. En effet, c’est à cause des signes apparents chez ces derniers alors qu’on ne peut constater aucun signe de cette infection chez la plupart des femmes. L’urétrite est souvent détectée chez les femmes âgées de 16 à 25 ans et les hommes de 21 à 30 ans.

Qu’est-ce que la « chaude pisse », la blennorragie ou l’urétrite ?
Cette infection peut atteindre le vagin, le pénis, le rectum, l’urètre, et même les yeux et la gorge. Elle peut aussi infecter le col de l’utérus de la femme.  Le nombre de personnes infectées par la gonorrhée ne cesse d’augmenter depuis les dix dernières années notamment au Canada.

Les causes de l’infection
La blennorragie peut se transmettre pendant les relations sexuelles vaginales, orales ou anales sans protection avec une personne infectée. Elle se transmet également par le contact des muqueuses et l’échange de salive ou d’autres liquides biologiques. Cependant, dans de rares cas, elle se transmet par cunnilinctus.

L’urétrite est aussi transmissible d’une mère malade à son nouveau-né lors de l’accouchement. Cela peut entraîner une infection au niveau des yeux de l’enfant.

Les symptômes de la blennorragie
Les symptômes de l’urétrite apparaissent généralement entre 2 et 5 jours après le contact avec la personne infectée chez l’homme. En revanche, chez la femme, les signes peuvent prendre 10 jours ou plus avant de se manifester. L’infection peut atteindre le pénis, le rectum, le col de l’utérus ou la gorge. Elle ne provoque aucun signe dans la majorité des cas.

L’évolution d’une gonorrhée non traitée est en général la disparition des signes. En effet, les signes disparaissent chez quasiment tous les hommes dans une durée de 6 mois. Toutefois, si l’infection n’est pas encore traitée, elle peut s’aggraver. Le risque que l’infection se transmette augmente donc davantage. De plus, cela peut engendrer d’autres conséquences néfastes et d’autres complications.

La blennorragie de la gorge et de la bouche ne présente pas souvent de signe évident. Dans certains cas, elle provoque une angine ou une pharyngite. Si vous présentez certains de ces signes, il est nécessaire d’acheter des médicaments contre la gonorrhée.

Les signes chez l’homme
Il existe plusieurs signes chez l’homme pour reconnaître une gonorrhée :

Des complications quand on urine ;
Un écoulement jaunâtre en provenance de l’urètre ;
De fortes douleurs en urinant ;
Une sensation de picotement dans l’urètre ;
Un gonflement ou une douleur intense aux testicules ;
Des écoulements et une douleur au niveau du rectum.
Si un homme présente ces signes, il doit immédiatement le dire à sa partenaire puisqu’elle peut être infectée sans présenter aucun symptôme. Il arrive rarement qu’un homme ne présente aucun signe.

Les symptômes chez la femme
La majorité des femmes (70 à 90 % des infectées) ne présentent pas de symptôme de blennorragie. Cependant, quand ces signes se manifestent, on les confond souvent avec les symptômes d’une infection vaginale ou urinaire :

Une irritation de la vulve ;
Un écoulement jaunâtre ou sanguinolent du vagin ;
Des douleurs pelviennes ;
Un saignement anormal du vagin ;
Des douleurs pendant les relations sexuelles ;
Des sensations de brûlure et une forte douleur en urinant.
Il est nécessaire de faire un dépistage en cas de relations sexuelles non protégées.

Les symptômes de la blennorragie anorectale
L’urétrite anorectale est plus fréquente chez les hommes qui ont eu des relations sexuelles avec d’autres hommes. Elle se présente avec les symptômes suivants :

Une inflammation au niveau de l’anus ;
Des démangeaisons sur l’anus ;
Un saignement provenant de l’anus ;
Un écoulement suppurant de l’anus ;
Des difficultés à déféquer ;
Des diarrhées.
Cher visiteur, vous êtes entré sur le site en tant qu'utilisateur non enregistré. Nous vous recommandons S'inscrire ou allez sur le site sous votre propre nom.